SI BERTHOLENE M’ÉTAIT CONTÉ

L’Aveyron, une superbe destination

Nous sommes ici au cœur de l’Aveyron, l’un des plus beaux départements français. Bertholène est un petit village de 1000 âmes, situé à vingt kilomètres de Rodez, dans la belle forêt des Palanges. Autrefois desservi par une ligne de train, le village mérite qu’on s’y attarde pour son patrimoine architectural – et son festival, bien sûr !

Car Bertholène est un village très ancien : il y a tout d’abord les ruines du château, construit au XIIème siècle pour défendre les huguenots. Assiégé en 1556 par les troupes catholiques, celui-ci a beaucoup souffert, a été mis à sac et en partie incendié, mais a été habité jusqu’au XIXème siècle. Il accueille désormais les soirées musicales du festival Bretelle(s), et peut se visiter le reste de l’année.

Et puis il y a un témoignage encore plus ancien, quoiqu’infiniment plus mystérieux : le dolmen des Bourines, inscrit depuis 1995 aux Monuments historiques. Il allait avec un deuxième, aujourd’hui détruit. Certes discrète, cette construction mégalithique préhistorique vaut le coup d’œil pour avoir traversé les millénaires…

Un jour ou deux à Bertholène

Il faut savoir aussi que Bertholène a un important passé minier – Lionel Suarez, créateur du festival, est d’ailleurs le descendant d’une famille de mineurs. La dernière mine a été fermée en 1988, après 160 ans d’exploitation de sites riches en charbon, uranium et barite. Depuis, le village a connu ce que bien des villages français connaissent : l’animation et l’attraction touristique ont pâti de la fermeture des commerces et du départ des populations.

Le festival Bretelle(s) se veut donc porteur d’espoir : en attirant visiteurs et amateurs de musique avec une programmation alléchante et variée, en mettant en valeur les savoir-faire locaux (artisanat, cuisine, terroir), Bretelle(s) veut féconder à nouveau ce terreau fertile et faire connaître ce village attachant.

Pour vous y rendre, empruntez la RN88, reliée à l’A75.

Fermer le menu